UNDP

12 octobre 1997 : l’élection présidentielle est boycottée par l’opposition

Publié le Mis à jour le

En effet, le Social Democratic Front (SDF), l’Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP) et l’Union Démocratique du Cameroun (UDC) qui sont trois (03) des principaux partis d’opposition de l’époque, boycottent cette élection.

Il s’agissait pourtant de la première présidentielle depuis l’adoption de Lire la suite »

11 octobre 1992 : Paul Biya est réélu Président de la République

Publié le Mis à jour le

C’était à l’issue du premier scrutin pluraliste de l’histoire du Cameroun. d’une élection présidentielle anticipée.

Le président sortant Paul Biya, candidat du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), sera réélu avec Lire la suite »

30 juillet 1994 : affrontement mortel entre des militants de l’UNDP et des manifestants favorables au RDPC à Maroua

Publié le

Ce grave incident s’était produit en marge de la visite d’Hamadou Moustapha, homme politique et par ailleurs membre fondateur de l’Union Nationale pour la Démocratie et le progrès (UNDP), dans la ville de Maroua, chef-lieu de l’actuelle région de l’extrême-nord.

En effet, comme on peut le lire (en anglais) sur le site du Ministère du Tourisme, après que Bello Bouba Maigari, leader de l’UNDP, ait déclaré Lire la suite »

1er mars 1992 : premières élections législatives pluralistes au Cameroun

Publié le Mis à jour le

Le but de ces élections était de renouveler « tous les membres de l’Assemblée nationale, dissoute 13 mois avant la fin de son mandat. Les précédentes élections générales ayant eu lieu en avril 1988, ndlr », comme le souligne ce document de l’Assemblée nationale.

Des élections parlementaires qui mettront en lice 751 candidats issus de Lire la suite »

21 janvier 1996 : premières élections municipales pluralistes au Cameroun

Publié le Mis à jour le

Suite à l’avènement du multipartisme au début des années 1990, les toutes premières élections municipales pluralistes sont organisées au Cameroun ce jour.

Plusieurs partis politiques de l’opposition saisissent cette opportunité et se lancent à l’assaut des 325 communes que comptait le Cameroun à l’époque. Et ce n’est pas peine perdue si tant il est vrai que ces élections consacreront Lire la suite »