05 octobre 1965 : les forces armées néocoloniales attaquent des villages

Soupçonnés d’abriter une forte concentration de maquisards, il s’agirait des villages Nguilili I, Ngoko et Epaka (situés dans les régions actuelles du sud et de l’est Cameroun) où les populations auraient entièrement et avec un certain enthousiasme, adhéré à l’UPC en créant des Comités de base du Mouvement, selon Lire la suite « 05 octobre 1965 : les forces armées néocoloniales attaquent des villages »

21 juillet 1961 : Ernest Ouandié revient clandestinement au Cameroun après plusieurs années d’exil

Contraint à l’exil suite aux évènements sanglants que connaitra le Cameroun au mois de Mai 1955, Ernest Ouandié revient ce jour-là au Cameroun, après plus de six (06) années d’exil forcé à travers plusieurs pays d’Afrique.

Des sources affirment qu’il retourne ainsi au Cameroun dans le but de Lire la suite « 21 juillet 1961 : Ernest Ouandié revient clandestinement au Cameroun après plusieurs années d’exil »

20 janvier 1960 : Momo Paul, Singap Martin et Singan Tatan promettent la mort à « tous les Blancs du Kamerun »

Le mercredi 20 janvier 1960 ne fut pas une journée ordinaire pour les partisans de l’Armée de Libération Nationale du Kamerun (ALNK) de l’UPC.

En effet ce jour, des tracts sont distribués par Momo Paul, chef du district n°3 de l’ALNK qui couvre la subdivision de Bafoussam et ses collègues Martin Singap, chef d’état-major de l’ALNK et Singan Tatan. Des tracts peu ordinaires, portant un message Lire la suite « 20 janvier 1960 : Momo Paul, Singap Martin et Singan Tatan promettent la mort à « tous les Blancs du Kamerun » »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑