Ernest Ouandié

21 juillet 1961 : Ernest Ouandié revient clandestinement au Cameroun après plusieurs années d’exil

Publié le Mis à jour le

Contraint à l’exil suite aux évènements sanglants que connaitra le Cameroun au mois de Mai 1955, Ernest Ouandié revient ce jour-là au Cameroun, après plus de six (06) années d’exil forcé à travers plusieurs pays d’Afrique.

Des sources affirment qu’il retourne ainsi au Cameroun dans le but de Lire la suite »

13 juillet 1955 : l’UPC est dissoute et interdite par un décret de l’administration coloniale française

Publié le

En effet, un décret du gouvernement français interdisant l’UPC au Cameroun fut promulgué ce jour.

Cette décision intervenait après la révolte suscitée par la politique de Roland Pré qui dégénérera en émeutes dans toute la partie sud du Lire la suite »

27 juin 1991 : Ruben Um Nyobè, Félix Roland Moumié, Ernest Ouandié et Ahmadou Ahidjo sont élevés au rang de Héros nationaux

Publié le Mis à jour le

C’était à la faveur d’un vote de l’Assemblée nationale camerounaise.

Les trois premiers, tous militants de l’Union des Population du Cameroun (UPC) et compagnons de lutte, véritables martyrs, tous morts pour l’honneur de leur patrie, voyait ainsi leur/s combat/s bénéficier enfin d’une reconnaissance officielle.

Un geste perçu comme un signe de la volonté de Paul Biya (déjà Président de la République à l’époque), de Lire la suite »

15 janvier 1971 : Ernest Ouandié est fusillé sur la place publique à Bafoussam

Publié le Mis à jour le

Condamné à mort quelques jours plus tôt à l’issue d’un simulacre de procès « pour rébellion et trahison », cet ancien instituteur devenu homme politique, est fusillé par un peloton de tireurs sur la place publique à Bafoussam, à l’âge de 57 ans.

Grande figure de la lutte pour l’indépendance du Cameroun, Ernest Ouandié Lire la suite »

06 janvier 1971 : Mgr Albert Ndongmo est condamné à mort par le tribunal militaire de Yaoundé

Publié le Mis à jour le

Accusé « d’atteinte à la sécurité publique et de complicité de rébellion avec l’UPC », Mgr Ndongmo sera fixé sur son sort ce mercredi 6 janvier 1971 à 10h 15 minutes précises, comme l’affirme Hamadou Bayam, à l’issue d’un deuxième procès.

Il paie ainsi le prix de ses affinités (supposées) avec Lire la suite »

28 décembre 1970 : le verdict du « procès de la Rébellion » est connu

Publié le Mis à jour le

Après deux jours de débats et de plaidoiries, le verdict du fameux « procès de la Rébellion » est prononcé. Ernest Ouandié, Monseigneur Albert Ndongmo et leurs coaccusés sont enfin fixés sur leur sort.

Le capitaine Ndjock, assisté par le lieutenant-colonel Bouba Kaélé et Lire la suite »

26 décembre 1970 : ouverture du « Procès de la Rébellion »

Publié le Mis à jour le

Il s’agit d’un procès contre le dernier chef de l’UPC Ernest Ouandié et Monseigneur Albert Ndongmo, Évêque de Nkongsamba, accusés avec 26 autres personnes d’avoir tenté de renverser le régime du président Ahidjo.

Parmi les nombreux chefs d’accusation retenus contre eux figuraient Lire la suite »