Andre Marie Mbida

03 octobre 1958 : le Comité de Coordination du Cameroun réclame l’indépendance immédiate du pays

Publié le

Le Comité de coordination du Cameroun (COCOCAM) était en fait, le parti politique auquel était affilié André Marie Mbida après sa démission du Bloc Démocratique Camerounais (BDC) en 1954.

Il en avait été le porte-parole par ailleurs.

Ainsi, après un bref séjour à Paris en Lire la suite »

11 juillet 1962 : André Marie Mbida, Marcel Bebey Eyidi, Théodore Mayi Matip et René Guy Charles Okala écopent de trois ans de prison

Publié le Mis à jour le

C’était à l’issue de ce que certaines sources nomment « Le procès fondateur du régime autoritaire ».

En effet, ces trois nationalistes furent : Lire la suite »

29 juin 1962 : André Marie Mbida devient le tout premier prisonnier politique de l’Histoire du Cameroun indépendant

Publié le

Celui qui fut Premier Ministre du Cameroun du 12 mai 1957 au 16 février 1958 payait ainsi ses positions jugées assez radicales par une certaine classe politique.

On lui reproche notamment d’avoir fustigé Lire la suite »

16 mai 1957 : la composition du tout premier gouvernement camerounais est rendue publique

Publié le Mis à jour le

Avec André-Marie Mbida à sa tête, ce gouvernement était constitué d’un vice-premier ministre (en la personne d’Ahmadou Ahidjo) et de Lire la suite »

02 mai 1980 : décès d’André Marie Mbida

Publié le Mis à jour le

Cet homme politique qui fut le 1er chef de l’Etat sous tutelle du Cameroun (de mai 1957 à février 1958) mourait alors à Paris à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière où il avait été admis deux semaines auparavant, des suites des Lire la suite »

07 mars 1960 : retour d’exil d’André- Marie Mbida

Publié le Mis à jour le

En exil à Conakry (en Guinée) depuis son éviction du gouvernement en 1958 par Jean Ramadier, le Haut-commissaire français de l’époque, André Marie Mbida reviendra au Cameroun le lundi 7 mars 1958.

Un épisode que l’historien Enoh Meyomesse relate dans son ouvrage 1960 : faits marquants au Cameroun : Lire la suite »

18 février 1958 : Ahmadou Ahidjo est nommé Premier ministre du Cameroun

Publié le Mis à jour le

Lui, qui était jusque là vice-premier ministre chargé de l’intérieur (du tout premier gouvernement camerounais de mai 1957) est nommé ce jour au Poste de Premier Ministre, par le haut commissaire de France au Cameroun de l’époque, Jean Ramadier.

Il remplace ainsi à ce poste Lire la suite »