10 octobre 2002 : la CIJ reconnait la souveraineté du Cameroun sur la péninsule de Bakassi

Une grande victoire pour le Cameroun.

Après plusieurs années de procédures judiciaires et de tensions entre le Cameroun et le Nigéria au sujet de Lire la suite « 10 octobre 2002 : la CIJ reconnait la souveraineté du Cameroun sur la péninsule de Bakassi »

Publicités

12 Juin 2006 : signature de l’accord de Greentree entre le Cameroun et le Nigéria

Signé entre le Président Paul BIYA, l’ancien Président du Nigéria,  OLUSEGUN OBASANJO et l’ancien Secrétaire Général des Nations Unies, KOFI ANNAN, en présence de quatre États témoins à savoir, les Etats-Unis, la République Fédérale d’Allemagne, la France, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, cet accord venait alors confirmer la Lire la suite « 12 Juin 2006 : signature de l’accord de Greentree entre le Cameroun et le Nigéria »

29 mars 1994 : le Cameroun saisit la Cour internationale de Justice au sujet de sa souveraineté sur la presqu’île de Bakassi

C’était tout juste quelques mois après que des troupes nigérianes aient envahi la péninsule de Bakassi, comme le rappelle M. M. Moussala.

Le but de cette démarche était de trouver une solution à ce différend frontalier qui opposait ces deux pays voisins, en déterminant notamment le Lire la suite « 29 mars 1994 : le Cameroun saisit la Cour internationale de Justice au sujet de sa souveraineté sur la presqu’île de Bakassi »

11 mars 1913 : signature de l’accord germano-britannique sur la presqu’île de Bakassi

Encore appelé « convention anglo-allemande », cet accord avait pour but, de délimiter les frontières entre le Cameroun et le Nigéria, au niveau de la zone de la presqu’île de Bakassi.

Ainsi, dans les paragraphes XVI et XXI de cet accord (qui déterminent ces frontières), il est stipulé clairement que  Lire la suite « 11 mars 1913 : signature de l’accord germano-britannique sur la presqu’île de Bakassi »

9 janvier 1931 : Échange de notes Henderson-Fleuriau

Il s’agit en effet d’un échange de notes ayant eu lieu entre Arthur Henderson, ministre britannique des affaires étrangères et A. De Fleuriau, ambassadeur de France à Londres (à l’époque), qui visait notamment à « approuver et à incorporer la déclaration Thomson-Marchand ». Une déclaration qui elle, portait sur une sorte d’accord entre les français et les britanniques sur Lire la suite « 9 janvier 1931 : Échange de notes Henderson-Fleuriau »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑