29 juin 1962 : André Marie Mbida devient le tout premier prisonnier politique de l’Histoire du Cameroun indépendant

Celui qui fut Premier Ministre du Cameroun du 12 mai 1957 au 16 février 1958 payait ainsi ses positions jugées assez radicales par une certaine classe politique.

On lui reproche notamment d’avoir fustigé « la présence continue des troupes et bases militaires françaises au Cameroun tout en accusant le nord d’être dominé par les Lamibé dans un féodalisme obsolète, Ahidjo démis les démocrates de leurs fonctions ministérielles » par exemple.

Il sera finalement libéré le trois (03) ans plus tard, soit le 29 juin 1965.

André Marie Mbida
André Marie Mbida

Source :

André Marie Mbida. Wikipédia. (Consulté le) 29 juin 2015. Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9-Marie_Mbida

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :