17 juin 2006 : le Club de Paris annule la quasi-totalité de la dette publique du Cameroun

Le club de Paris, tel qu’il se définit lui-même, est « un groupe informel de créanciers publics dont le rôle est de trouver des solutions coordonnées et durables aux difficultés de paiement de pays endettés ».

Ainsi, au lendemain de l’atteinte par le Cameroun du point d’achèvement de l’initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE), le club de Paris (ou du moins les pays qui le compose) décidait« d’annuler la quasi-totalité des 3,5 milliards de dollars (plus de 1.800 milliards Fcfa) de dettes que le Cameroun avait contractés envers ses membres. Selon le communiqué publié par le Club de Paris samedi, 17 juin 2006, la dette du Cameroun vis-à-vis du Club passait, en effet, de plus de 1.800 milliards Fcfa à seulement 14 milliards Fcfa. » Une décision rendue possible par le fait que « le Cameroun avait montré sa détermination à réduire la pauvreté et à mener des réformes économiques », indiquait le communiqué, ndlr » comme l’affirme Eugène Dipanda du Journal Mutations.

Une décision motivée par la volonté des pays créanciers de saluer « la détermination affichée par le Cameroun, à appliquer une stratégie globale de réduction de la pauvreté et à mettre en œuvre un programme économique ambitieux favorisant une croissance économique soutenue et durable », comme ils le soulignaient dans leur communiqué.

Un geste qui avait ainsi permis à la dette du Cameroun de passer « de 53,5% du Pib en fin 2005 à une prévision de seulement 15% en 2008 » comme l’affirmait l’économiste Babissakana

Sources :

Bienvenue sur le site du Club de Paris. Club de Paris. (Consulté le) 17 juin 2015. Lien : http://www.clubdeparis.org/

– Dipanda, E. Dette : le club de Paris soulage le Cameroun. Mutations (repris par cameroon-info.net). 19 juin 2006. Lien : http://www.cameroon-info.net/stories/0,17755,@,dette-le-club-de-paris-soulage-le-cameroun.html

Cameroun : Le Club de Paris annule près de 100% de la dette du Cameroun. Club de Paris. 17 juin 2006. Lien : http://www.clubdeparis.org/sections/communication/archives-2006/cameroun1451

– Babissakana. Le FMI a toujours fini par reconnaitre son incompétence. Cameroon Online (consulté le) 17 juin 2006. Lien : http://bit.ly/1GOQcze

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :