07 juin 1958 : Isaac Nyobè Pandjock est tué par les autorités françaises

Le « général » Isaac Nyobè Pandjock était un ancien combattant (de la seconde guerre mondiale notamment), un militaire aguerri et un membre actif de l’UPC.

Comme l’affirme l’historien Enoh Meyomesse : « il a en effet crée des ateliers de fabrication d’armes à travers le pays Bassaa. Il en existait trois : un premier dans la forêt d’Eseka, un second dans celle d’Edea et un troisième dans celle de Ngambe. Par ailleurs, il structure convenablement, en militaire expérimenté qu’il est, la force militaire de l’UPC, ndlr ».

Malheureusement, le samedi 07 juin 1958, il est surpris dans son poste de commandement et tué par les autorités françaises à l’issue d’une confrontation militaire qui avait tourné à l’avantage des forces armées françaises.

Sources :

– Meyomesse, E. Le Carnet politique de Ruben Um Nyobè. P. 42. Lien : http://bit.ly/1cFhqvT

– Ndjandjo. Le comité d’organisation : objectifs, méthodes, armée et politique. Femme engagée. 29 juin 2010. Lien : http://femmeengagee.blogspot.com/2010_06_01_archive.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :