07 avril 1916 : Joseph Gauderique Aymerich devient administrateur du Cameroun français

C’était le tout premier dirigeant colonial que le Cameroun français ait connu, depuis l’occupation française en septembre 1914.

Selon la Bibliothèque nationale de France (BNF), cet homme qui se faisait également appelé Joseph Georges Aymerich ou tout simplement Général Aymerich, fut d’abord Commandant des troupes de l’Afrique équatoriale française à Brazzaville en 1913, avant de participer à la conquête du Cameroun allemand entre 1914 et 1915 et d’être désigné administrateur du Cameroun français. Il sera également décoré Grand officier de la Légion d’honneur (1920) en France.

Un poste qu’il n’occupera que pendant six (06) mois, avant d’être remplacé le 8 octobre de la même année, par Lucien Fourneau.

Joseph Gauderique Aymerich  © Wikipedia
Joseph Gauderique Aymerich
© Wikipedia

Il mourra le 11 juin 1937 à Toulon en France après avoir publié en 1933 un ouvrage sur le Cameroun intitulé La conquête du Cameroun

Sources :

Liste des dirigeants du Cameroun français. Wikipedia. (Consulté le) 07 avril 2015. Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_dirigeants_du_Cameroun_fran%C3%A7ais

Joseph Gauderique Aymerich (1858-1937). Bibliothèque nationale de France (BNF). (Consulté le) 07 avril 2015. Lien : http://data.bnf.fr/11320439/joseph_gauderique_aymerich/

Joseph Aymerich. Wikipedia (Consulté le) 07 avril 2015. Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Aymerich

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :