02 avril 2014 : lancement du programme de réhabilitation de l’Etat civil camerounais

De son acronyme PR2C, le programme de réhabilitation de l’Etat civil camerounais est un programme dont le but était d’améliorer la fiabilité et l’authenticité du système camerounais en ce qui concerne les documents de l’Etat civil.

Lancé en 2007 avec l’appui financier de la France et piloté par le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation, le PR2C devait notamment « veiller à la conduite des réformes notamment l’amélioration du service aux usagers, la fiabilité et la sécurisation des actes d’état-civil, la constitution d’un fichier national  et l’actualisation de la cartographie de l’état-civil ».

Un programme qui tombait à point car, qu’il s’agisse des actes de naissance, de mariage ou de décès « le système d’état civil camerounais dans tous ses domaines, était (ndlr) malade » comme l’affirmait W. S. Zogo. En effet, plus de 10 millions d’actes de naissance au Cameroun à ce moment, auraient été des faux. Une situation véritablement scandaleuse qui méritait bien que des mesures adéquates soient prises.

Le PR2C consisterait alors à la sécurisation par l’informatisation des documents de l’Etat civil. Cela passerait notamment par la création d’un fichier national informatisé de l’Etat civil pour « centraliser toutes les données au niveau de Yaoundé et des régions », la construction d’un un Bureau national de l’état civil (Bunec).

Ainsi, les 2649 bureaux d’état civil principaux, les 360 bureaux rattachés aux communes, les 14 liés aux Communautés Urbaines, les 45 attachés aux représentations diplomatiques et les 2230 bureaux d’état civil secondaires devaient être informatisés dans le cadre de ce programme qui aurait couté 17,8 milliards de Francs CFA, en partie financés par la France.

Une initiative que l’on ne pouvait que saluer car, comme l’affirmait Christine Robichon (ambassadrice de France à l’époque), dans son allocution prononcée lors de la cérémonie de lancement du programme : « L’état civil est un outil précieux non seulement pour garantir les droits des personnes, pour faire vivre la démocratie, mais aussi pour planifier le développement »

Source :

– APA. Cameroun : 17 milliards de francs CFA pour le programme de modernisation de l’état-civil. Sinotables. 9 avril 2014. Lien : http://bit.ly/1CdTlkY

– Zogo, W. S. Etat civil : 17,8 milliards pour rénover et contrer les faux actes. Le Droit. 15 avril 2014. Lien : http://www.journal-ledroit.net/index.php/actualites/84-a-la-une/1090-etat-civil–178-milliards-pour-renover-et-contrer-les-faux-actes

Allocution de S.Exc. Mme Christine Robichon, ambassadrice de France au Cameroun lors du lancement du projet d’appui de la France a la réhabilitation de l’Etat civil du Cameroun (PR2C)
(Yaounde, 2 avril 2014)
. Lien : http://www.ambafrance-cm.org/Lancement-du-projet-d-appui-de-la

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :