10 mars 1969 : ouverture du tout premier congrès de l’UNC à Garoua

Lors de ce congrès auquel avait pris part 600 délégués, Ahmadou Ahidjo (Président de la République à l’époque) est porté à la tête de l’Union Nationale Cameroun (UNC) qu’il nommera le « grand parti de l’unité ».

Un rassemblement au cours duquel, Ahmadou Ahidjo définira « à la fois les méthodes et les objectifs de sa politique » comme l’affirme l’Union académique internationale dans le fascicule 1 du Volume 2 de l’ouvrage Corpus Constitutionnel : recueil universel des constitutions en vigueur.

Il affirme ainsi qu’ « il s’agit de rassembler et de transcender les partis tribaux au sein de la nation camerounaise et de susciter ainsi une seul et unique patrie, la patrie camerounaise ». L’idée semblait donc être celle de faire de l’UNC « un cadre privilégié où s’élabore la volonté de la communauté de demeurer solide et de poursuivre collectivement la réalisation de son destin historique ».

L’UNC deviendra le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) en mars 1985.

© www.allacronyms.com
© http://www.allacronyms.com

Source :

– Union académique Internationale. Corpus constitutionnel : recuiel universel des constitutions en vigueur. 1974. Lien : http://bit.ly/1BmyEHQ

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :