07 mars 1960 : retour d’exil d’André- Marie Mbida

En exil à Conakry (en Guinée) depuis son éviction du gouvernement en 1958 par Jean Ramadier, le Haut-commissaire français de l’époque, André Marie Mbida reviendra au Cameroun le lundi 7 mars 1958.

Un épisode que l’historien Enoh Meyomesse relate dans son ouvrage 1960 : faits marquants au Cameroun :

« Après avoir été évincé du pouvoir par le Haut-commissaire Jean Ramadier, le 11 février 1958, André-Marie Mbida était demeuré, quelque temps, au Cameroun, a continuer la lutte politique. Puis, finalement, il avait choisi de s’exiler, et avait rejoint, à Conakry, les upcéistes qu’il exécrait tant, du temps où il était Premier ministre ».

         Le 7 mars 1960, il avait été de retour au Cameroun. A sa descente d’avion en provenance de Conakry, de nombreux militants du Parti des Démocrates Camerounais, PDC, l’attendaient, pour lui souhaiter la bienvenue en terre camerounaise. Il avait, dans la soirée, emprunté le train, et était arrivé à Yaoundé le matin, où une foule très nombreuse estimée à plusieurs milliers de personnes l’attendait en chantant et en dansant. 

André Marie Mbida
André Marie Mbida

Source :

– Meyomesse, E. 1960 : faits marquants au Cameroun. Éditions du Kamerun. Yaoundé, Mai 2010. PP 44-45

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :