11 février 1966 : Institution de la fête de la jeunesse au Cameroun

A l’heure où se célèbre la 50e édition de la fête de la jeunesse au Cameroun, il importe peut-être de s’interroger sur la genèse de cette célébration.

Initiée par le Président Ahmadou Ahidjo, la première édition de cette fête nationale fut eut lieu le 11 février 1966. Elle fut lancée officiellement par Félix Tonyé Mbock, alors ministre de la jeunesse, comme le rappelle Ingrid Ngounou. Le président affirmait alors que « les jeunes sont le fer de lance de la nation et qu’ils ont un rôle important à jouer dans le devenir socio-économique et politique du pays, et devraient activement participer à l’édification d’un Cameroun prospère ».

Cependant, pourquoi le Cameroun avait-il choisi la date du 11 février pour célébrer sa jeunesse ?

En février 2012, le Club RFI de Yaoundé justifiait le choix de cette date selon deux approches : une approche historique et une approche diplomatique. Ainsi, « selon les autorités ministérielles en charge des questions des jeunes, la fête de la jeunesse est née d’une volonté de rapprocher les jeunes des deux parties du Cameroun. En effet, selon les partisans de cette thèse, une mission d’observation du service de la jeunesse du Commissariat à la Jeunesse, à l’Éducation et aux Sports, s’est rendue au Cameroun Occidental. Au retour le Commissariat à la jeunesse produit un rapport et sollicite des autorités fédérales, l’institution d’une journée nationale pour valoriser le rôle de la jeunesse et l’encourager dans l’édification du jeune Etat indépendant. La date du 11 février sera donc retenue, en référence au Référendum du 11 février 1961 qui a vu la partie Sud du pays se prononcer en faveur du rattachement au Cameroun francophone, indépendant depuis 1960, tandis que la partie Nord choisissait l’intégration au Nigeria.
Il est cependant important de préciser qu’au départ, la fête de la jeunesse se célébrait pendant un mois entier. Le mois de février. Seulement, ce que le pays gagnait sur le plan symbolique, il en perdait sur le plan économique. Car les activités commerciales, industrielles et autres services ne pouvaient plus fonctionner à plein régime. Sans oublier les perturbations sur le calendrier scolaire. C’est pourquoi, la fête de la jeunesse s’étale désormais sur une semaine. Soit sept jours ».
L’approche diplomatique quant à elle, voudrait plutôt que « la fête de la jeunesse serait née des relations entre le Cameroun, nouvellement indépendant et Israël. Ce dernier pays ayant très tôt établi des relations diplomatiques avec le Cameroun. C’est ainsi que le ministre de la jeunesse du Cameroun s’est rendu en Israël juste cinq ans après la proclamation de la souveraineté internationale de notre pays. Quelque temps après, c’est à la partie israélienne de fouler le sol camerounais. La fête de la jeunesse naquit ainsi. Et Félix Tonyé Mbock, le ministre de la jeunesse d’alors eu le privilège de célébrer la première édition ». 

Défilé sur le boulevard du 20 mai à Yaoundé. © ndengue.mondoblog.org
Défilé sur le boulevard du 20 mai à Yaoundé.
© ndengue.mondoblog.org

Quoiqu’il en soit, nous souhaitons une bonne fête de la jeunesse à tous les camerounais.

Pour plus de détails :

– Ngounou, A.I. Fête de la jeunesse au Cameroun, une célébration très ancienne. Journal Du Cameroun. 11 février 2014. Lien : http://www.journalducameroun.com/article.php?aid=16559

– Club RFI de Yaoundé. Historique de la fête de la jeunesse. Lien : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=267109693362502&id=155361687870637

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :