14 janvier 1856 : création de la cour d’équité de Douala

Créée à la suite d’un traité entre les anglais et les chefs Douala à KamerunStadt (ancienne appellation de la ville de Douala) son but était de « régler les éventuels conflits » qui auraient pu naitre entre les populations locales et les commerçants britanniques dont le nombre ne cessait d’augmenter sur la côte camerounaise en cette période.

Dans le texte du Traité instituant cette cour d’équité, il est stipulé clairement qu’elle est créée en vue d’« une meilleure réglementation des affaires commerciales entre les subrécargues (surveillants de la cargaison et agents de commerce) et les commerçants indigènes du fleuve Cameroun … Cet organisme aura une session mensuelle, sauf pour des cas spéciaux, pour lesquels elle peut être convoquée en tout temps ».

Il s’agissait donc là d’une sorte de « Tribunal de commerce » chargé de connaitre tous les cas possibles de conflits entre les navires anglais et les populations autochtones.

Pour aller plus loin :

– Prince Moses Essaka E. Le peuple Duala. Peuple Sawa. 15 février 2010. Lien : http://www.peuplesawa.com/fr/bnnews.php?nid=3742&vip=0&sites=274

Les rivalités européennes au Cameroun. Mongo Sukulu. (Consulté) le 14 janvier 2015. Lien : http://mongosukulu.com/index.php/en/contenu/litterature/francais/294-la-classe-des-mots

– Peuple Sawa. Documents et repère historiques. (consulté) le 14 janvier 2015. Lien : http://www.peuplesawa.com/fr/bnlogik.php?bnid=56&bnk=13&bnrub=1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :