12 janvier 1994 : dévaluation du Franc CFA

Comme l’affirme le Dr Séraphin Prao Yao, dévaluer une monnaie « consiste à modifier son taux de change officiel (parité) par rapport à une monnaie internationale de référence : or, dollar, euro, par exemple (ndlr) ».

La dévaluation du Franc CFA fut décidée au cours d’une réunion de la zone franc qui s’était tenue la veille «en présence du Directeur général du FMI de l’époque, Michel Camdessus, du ministre français de la Coopération, Michel Roussin, treize pays de l’UEMOA et de la CEMAC (Bénin, Burkina, Cameroun, République centrafricaine, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon Guinée Bissau, Guinée équatoriale, Mali, Niger, Sénégal, Togo, Tchad) se sont vu imposés par la France et les organisations financières internationales une dévaluation de 50% de leur monnaie commune arrimée au franc français depuis 1948. Apres cette dévaluation 1 FCFA valait 0,01 Franc Français et le FMI mettait à disposition 3 milliards de franc français aux pays concernés » tel que le rapporte le site spécialisé Investir au Cameroun.

Des billets de 10 000 Francs CFA. Source: www.biz.mboa.info
Des billets de 10 000 Francs CFA.
Source: http://www.biz.mboa.info

Les chefs d’État et de gouvernement des pays concernés avaient alors « marqué leur accord pour modifier la parité du franc CFA (…) à compter du 12 janvier 1994 à 0 heure », avait alors déclaré Antoine Ntsimi, le ministre camerounais des Finances de l’époque assisté par Charles Konan Banny, gouverneur de la BCEAO, Jean-Michel Sévérino, directeur du développement au ministère français de la Coopération, Jean-Marc Simon directeur adjoint de cabinet de Michel Roussin, Katherine Marshall directrice Sahel de la Banque mondiale.

Désormais, 1 Franc CFA était égal à 0,01 franc français comme le rappelle la Banque des États d’Afrique Centrale (BEAC). Dit autrement, 1 franc français équivalait désormais à 100 F CFA.

Une décision qui, toujours selon le site Investir au Cameroun, visait à « corriger les déséquilibres économiques et financiers (forte contraction des recettes d’exportation du à une monnaie surévaluée, chute des recettes budgétaires, incapacité des gouvernements à réduire les dépenses budgétaires, recours à l’endettement extérieur excessif, augmentation des déficits publics…) dans la zone CFA.

Une dévaluation dont les incidences sur les populations des pays concernés ont été catastrophiques.

Pour aller plus loin :

– Prao Yao, Séraphin in Polémique autour de la dévaluation du Franc CFA, Mampouya.com, le 06 avril 2011. Lien : http://www.mampouya.com/article-polemique-autour-de-la-devaluation-du-franc-cfa-71131876.html

– Wikipédia, in Franc CFA. (consulté) le 12 janvier 2015. lien: http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_CFA

– Investir au Cameroun, in Il y a 17 ans le franc CFA était dévalué de 50%, 15 janvier 2012. Lien : http://www.investiraucameroun.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=2882:il-y-a-17-ans-le-franc-cfa-%C3%A9tait-d%C3%A9valu%C3%A9-de-50&Itemid=96&tmpl=component&print=1

– Banque des Etats de l’Afrique Centrale, in 1972-2012 : 40 ans d’histoire de la BEAC (consulté) le 12 janvier 2015. Lien : https://www.beac.int/index.php/beac/la-beac-a-40-ans/274-1972-2012-40-ans-dhistoire-de-la-beac

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :