08 janvier 1939 : la JEUCAFRA signe sa deuxième apparition publique

Créée en 1938, La Jeunesse Camerounaise Française (JEUCAFRA), d’après le politologue Janvier Onana, « constitue historiquement la toute première organisation à caractère proprement politique, enserrant, d’une manière autorisée (à défaut d’être légale), des acteurs sociaux de souche « indigène » dans l’État colonial au Cameroun ».

Sa création aurait d’ailleurs été pilotée par les colons.

Dirigée par Paul Soppo Priso, elle aurait été un mouvement politique constitué de « trois groupes aux idées totalement opposées quant à l’avenir du Cameroun français :

– Les autorités coloniales françaises qui voulaient utiliser la JEUCAFRA pour combattre la demande de retour du Cameroun français à l’Allemagne ;

– Les milieux d’affaires français au Cameroun qui supportaient la Jeucafra non seulement parce qu’ils voulaient garder le Cameroun français pour la France, mais  surtout parce qu’ils voulaient soustraire le Cameroun du contrôle de la SDN et le placer sous contrôle de la France comme les autres colonies.

– Le troisième groupe qui voyait en la JEUCAFRA un instrument pour exprimer les sentiments antigermaniques et comme un forum pour formuler des griefs politiques, économiques et sociaux contre l’administration coloniale française » comme le souligne à son tout le site GéoRepere.

Toujours selon le politique Janvier Onana, le 08 janvier 1939, ce jeune parti organise une manifestation publique devant le bureau du Gouverneur Général Brunot, haut-commissaire de la République française au Cameroun. Une manifestation qui mobilise plus de 20.000 personnes.  Les manifestants, tout en scandant leur attachement à la France, dénoncent le régime du Mandat, et demandent que « le « bénéfice » du statut de « colonie » soit accordé au Cameroun dans l’ensemble français ».

Pour aller plus loin :

– Onana, Janvier in Entrées en politique : voies promotionnelles de
l’apprentissage et de l’insertion politiques « indigènes »
dans l’Etat colonial au Cameroun- l’expérience de la JEUCAFRA
. Sciences Po Bordeaux. (Consulté) le 08 janvier 2015. Lien : http://www.polis.sciencespobordeaux.fr/vol7ns/arti3.html

– GeoRepere, in Les Partis politiques au Cameroun. (Consulté) le 08 janvier 2015. Lien : http://georepere.e-monsite.com/medias/files/chap-2-sous-chap-3-les-partis-politiques-au-cameroun-1.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :